Histoire

  Accueil/Kimolos/Histoire
kimolos

Quelques mots sur l'histoire de Kimolos

Kimolos ou Argentière (pour sa terre crayeuse de couleur blanche) ou Echinousa (île d’oursins) se trouve à la pointe sud-ouest des Cyclades. Elle se compose de nombreuses îles comme Rematonisia, Klimatonisia, Prasonisi, Aghios Efstathios et la plus grande, Polyaigos. Il s’agit d’une île volcanique riche en minéraux industriels : pouzzolane (ciment blanc), perlite, kaolin (porcelaine) et aussi en pierres précieuses : quartz, améthyste et opale.

Avant son immersion la ville ancienne, était à l’ouest de l’'île à la position actuelle «Elinika». Les ruines de la ville (maisons et tombeaux) se trouvent sur l’île Agios Andreas de l'autre côté d’Elinika. Selon les trouvailles archéologiques Kimolos est constamment habitée, au moins depuis la fin de l'ère néolithique. Selon la riche imagination grecque son nom dérive du premier colon, Kimolos, mari de la fille de Tavros ; Sidi.

kimolos map

Au 5e siècle avant J.-C. Kimolos faisait partie de la Ligue Athénienne et le système politique a été organisé selon les normes de la démocratie athénienne. Il y avait un Parlement et une municipalité et l’autorité était exercée par trois seigneurs et trois caissiers. La déesse la plus adorée était Athéna suivie par Artemis, Hermès et Poséidon. Au 3ème siècle avant J.-C., l’île de Kimolos a émis sa propre monnaie. Ce pouvoir a été acquis par l'exportation des principaux produits comme «la craie » et les figues exceptionnelles. La controverse des habitants de Kimolos avec ceux de Milos concernant la propriété de Polyaigos et des îlots adjacents a commencé en 416 av. J.-C. et a pris fin peu de temps après 338 av. J.-C. suite à la victoire de Kimolos qui conserve jusqu'à aujourd'hui ce droit.

La superficie de l'île ne dépasse pas les 36 mètres-carrées et a grossièrement la forme d’un pentagone. II y a seulement un village qui compte 800 dont plusieurs d'entre eux sont à la retraite. Les jeunes d’autre part, s’occupent de l’exploitation de mines, du commerce et de la pêche. D'autres sont des marins, des artisans et presque tous des agriculteurs.